Langues
 
Technique - Astuces
Evènements
Webmaster
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

02 - Les réglages - Erreur Périodique NJP

Analyse de la qualité de suivi de la
Takahashi NJP 160 n°97/57
Electronique de suivi : MCMTII
Moteurs: Sanyo 103H7123-0440/1

njp_4.jpg


+
MCMTface_avant2.jpg

La première étape pour connaitre la capacité d'une nouvelle monture c'est d'évaluer sa capacité à suivre le mouvement apparent des étoiles dans le ciel en ayant fait la mise en station au viseur polaire de façon traditionnelle. Cette monture étant équipé du MCMTII, je m'attendais à une bonne qualité de suivi intrinsèque, en effet les moteurs sont directement relié mécaniquement à la vis sans fin. Il n'y a donc pas de réducteur ou de système poulie/ courroie entre la motorisation et la vis sans fin ce qui réduit les erreurs de suivi à courtes périodes qui nuisent grandement à la qualité de la poursuite et qui sont difficilement réduite avec un autoguidage. Par exemple, l'engrenage de la SP/GP Perl Vixen entraine une oscillation de 15s de période (voir ici) que l'autoguidage a du mal à supprimer car trop rapide, la chaine acquisition - évaluation par le logiciel Guidemaster, puis action sur les relais et correction de vitesse réagit à 2s près au grand maximum. L'électronique MCMTII permet 128 micropas/ pas des moteurs ce qui donne une grande souplesse à l'utilisation: des vitesses élevées en pointage et une bonne résolution angulaire en mode suivi. (Plus d'infos sur le MCMTII cliquez ici)

ep_21h27.jpg
Erreur Périodique - Takahashi NJP 130/720 + barlow + ToUcam Pro 5img/s - focale résultante: 1200mm
Echantillonage : 0,97" d'arc / pixels
, 17 minutes d'enregistrement sur une étoile proche de l'équateur.

Pour ce test, j'ai utilisé la Toucam Pro montée après une Barlow Perl Vixen x2 au foyer du T130/720. J'ai dans un premier temps orienté l'axe Alpha le long de l'axe X de le Webcam, Puis j'ai évalué la focale résultante en laissant dériver une étoile dans le champ, moteur coupé. Pour traverser tout le champ de la Webcam l'étoile, met 34s, ce qui fait 34*15 = 510 " d'arc pour 640 pixels. Donc 510/640 = 0.8" d'arc / pixels. L'échantillonage est satisfaisant puisque la résolution théorique du T130 est moins importante (1,2"). Ensuite, J'ai utilisé le logiciel Prism V6 pour la mesure de l'erreur périodique (EP) qui est entièrement compatible avec le MCMTII même si depuis quelques temps les concepteurs ont réalisé un driver Ascom qui permet l'utilisation de cette électronique avec tous les logiciels compatibles... (CdC par exemple)

Résultats:
1- Sur 17 minutes, l'erreur de mise en station est totalement négligeable par rapport à l'erreur périodique de la vis sans fin, ce qui confirme encore mes convictions.
2- L'erreur périodique est limitée à une amplitude de 6" d'arc ce qui est vraiment confortable mais pas suffisant pour un suivi fin car on passe +3" à -3" d'arc en moins de 2 minutes pour les portions lentes de la courbes et même de +1" à -3" d'arc en 30" de temps sur la portion la plus rapide....
3- La "frisouille" est de l'ordre de 1" d'arc certainement due à la turbulence...
4- L'EP est parfaitement reproductible et il n'y pas d'oscillation à courte période ce qui confirme que la monture promet un suivi efficace avec une correction PEC (Periodic Error  Correction) ou en autoguidage.


ep_residus_21h27.jpg
La courbe rouge: modèle
La courbe verte : Erreur de suivi - modèle

L'association Prism / MCMTII est intéressante pour le PEC: En effet, Prism enregistre une EP pendant plus d'un tour de vis sans fin et modélise une courbe à partir de la transformée de Fourier de l'enregistrement. Ensuite, le logiciel se charge de modifier la vitesse du moteur Alpha pendant le suivi pour tenir compte et corriger les défauts mécaniques (vis san fin) de l'entrainement. Les corrections sont donc beaucoup plus douces qu'avec un PEC "en tout ou rien" ou seulement les impulsions sur les boutons de la raquettes sont enregistrées pour être reproduites à l'infini par la suite. De plus le systeme MCMTII est "diabolique" car on est pas obligé de refaire une mesure de l'EP à chaque observation: un petit capteur inductif permet de repérer la position de la vis sans fin. (voir ici)

ep_tf_21h27.jpg
Spectre de l'erreur périodique (Transformée de Fourier)
Pic à 5400 " d'arc -> fondamentale 5400/15 = 360s = 6 minutes c'est la période de rotation de la vis sans fin
Pic à 2700" d'arc -> 2700/15 = 180s de temps = 3 minutes : première harmonique....

L'analyse de l'EP révèle un pic majeur à 360s = 6minutes (5400" d'arc) qui correspond à la période rotation de la vis sans fin, puis des pics pour des fréquences multiples de 2: 180s (2700" d'arc) et 90s (1350" d'arc). La modélisation donne ceci:

ep_02h27.jpg

La même monture testée il y a quelques années:
http://demeautis.christophe.free.fr/ep/njp.htm

 

Date de création : 05/10/2008 @ 14:08
Dernière modification : 19/10/2008 @ 00:30
Catégorie : 02 - Les réglages
Page lue 2908 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



^ Haut ^