Langues
 
Technique - Astuces
Evènements
Webmaster
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

03 - Par l'exemple - Les pleïades au foyer T130/720

Un test+ et des erreurs...

Comme toute personne impatiente d'utiliser son nouveau matériel, l'amateur oublie vite les principes fondamentaux pour obtenir de bonnes images astronomiques. Ainsi juste après avoir acquis la "sacro sainte" bague T2 estampillé Canon nécessaire pour le racordement de l'EOS 300D avec tout instrument astronomique, me voici a guetter les conditions météo favorable à l'assouvissement de ma soif d'images. Mon dévolu s'est porté sur les pléiades car c'est un objet suffisamment étendu pour le champ du télescope. Dans l'euphorie du moment, j'oublie de réaliser les images Darks (noir en français) et les Flats (Champ plat). Même si le capteur CMOS de l'EOS 300D n'est pas très sujet au bruit thermique (par rapport aux CCD actuelles) des pixels chauds rouge, bleu et vert disgracieux apparaissent sur l'image. De plus il y avait des poussières sur le capteur ce qui donne des taches noires caractéristiques (voir cadre bleu) surtout visibles sur l'image à fort contraste. Un bon Flat aurait permis de faire disparaître ces taches ainsi que l'assombrissement au bord du champ du à champ de pleine lumière un peu trop petit (voir étude de serge Bertorello membre de l'association AMAS).

Les Pléiades, 3 poses de 2 minutes ISO 400 réduction 25% - Biot - 06 - FRANCE - 30/01/2005 - 22h20HL.
De gauche à droite Pleione, Alcyone, Mérope, Electra et Maïa.

Détail du centre du champ à droite de Maïa : 100%

Bord gauche en haut : 800%

Étoile Centrale: 800%

Bord droite en bas : 100%

L'agrandissement d'une étoile au centre du champ est riche en enseignement. Le diamètre de cette étoile est de l'ordre de 6 pixels soit environ 6 ´ 2" =12" d'arc ce qui est énorme compte tenu de la résolution théorique de l'instrument soit 1" d'arc. Mais des mesures faites par ailleurs sur la qualité du suivi montre le même ordre de grandeur: voir erreur périodique de la monture Super Polaris. Ainsi l'association erreur de suivi et turbulence semble indiquer un déplacement statistique de l'étoile au foyer de l'instrument de l'ordre de 10" d'arc. Mais il est possible qu'une mise au point trop hâtive soit à l'origine de la taille des étoiles sur ce cliché... à confirmer. Sur les bords du champ (surtout dans les coins) les étoiles présentent une coma sensible totalement normale pour ce type d'instrument qui n'est pas équipé d'un correcteur de champ.

Pixels chauds : 500%

Maïa 200%

Le miroir secondaire est maintenu par une branche ce qui donne une aigrette à chaque étoile.

Obstruction du bord du champ et poussières sur le capteur bien visible en rehaussant le contraste.

Méthode Buil pour un flat field: Une feuille blanche et un halogène.

Et voila un peu mieux:

m45_comp2_s.jpg

Ce soir là, la température est descendue à -13°C sur les flancs de plan de Gréolière. Pour moi c'était un record. Hors de question de faire un suivi à l'oculaire! l'ordinateur portable est resté dehors et moi dans la voiture. Je n'ai fait qu'un seul objet de la soirée.
5x10 minutes de pose - EOS 350D - ISO 400 - Le 30 décembre 2005.


Date de création : 09/05/2005 @ 22:44
Dernière modification : 13/01/2007 @ 13:26
Catégorie : 03 - Par l'exemple
Page lue 5722 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



^ Haut ^