Langues
 
Technique - Astuces
Evènements
Webmaster
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

2003 - Opposition de Mars

Opposition de Mars 2003

Images

Début juin j'étais sceptique comme la "fosse" dirait quelqu'un...rolleyes . Je ne pensais pas pouvoir observer, et surtout réaliser des images de la surface de mars avec un instrument aussi petit que le 130mm de diamètre. Il a fallu qu'un certain Laurent (encore celui la) me convainque que cette opposition était a ne surtout pas manquer. Il était persuadé d'obtenir des détails de la planète rouge avec une webcam ToUcam Pro et son nouvel instrument de 150 mm de diamètre! Alors je me suis dit qu'il était fou! Dans mes souvenir, Mars dans mon 130mm, lors des dernières oppositions, n'était qu'une petite tâche floue rouge, avec quelques détails sombres non identifiables. Mais peut-être que je n'avais pas la bonne méthode.
J'avais bien essayé de faire des images avec une CCD, mais la méthode était fastidieuse et les résultats décevant. Mars restait du domaine des grands diamètres (voir page sur l'opposition de 1999). Un jour, alors que nous étions réunit pour le debriefing de l'éclipse partielle de soleil, un autre fou d'astronomie, Yves, nous indiquait un logiciel de traitement des images qui permet le recentrage automatique et l'addition de plusieurs centaines d'images emmenant des films avi produit par les webcams. L'effet statistique de la somme d'images d'un même objet diminue l'effet de la turbulence atmosphérique et le manque de dynamique des webcams.
Ni une ni deux, j'installais ce logiciel Registax 1.1.0.23 écrit par Cor Berrevoets, le lendemain. A l'aide du logiciel Astrosnap (cher à Laurent) crée par Axel Canicio, nous avons pu le 15 juin profiter de la baisse de turbulence du petit matin pour réaliser des images qui sont loin de ce que je pouvais imaginer cool. Depuis les rendez-vous hebdomadaires se succèdent et les images s'améliorent grâce à l'augmentation conjuguée de la taille apparente, de la hauteur sur l'horizon et de la magnitude de Mars.

Les images (sauf mentions complémentaires) ont été réalisées avec un télescope Perl Vixen de 130mm de diamètre et de 720mm de focale. Pour obtenir des images suffisamment échantillonnées, j'ai utilisé un oculaire de projection. Au début c'était un 9mm orthoscopique au coulant 24.5mm (tout ce qu'il y a de plus standard à l'époque de l'achat du télescope) puis je me suis rendu compte (surtout grâce à la liste de diffusion oppositionsdemars@yahoogroupes.fr ) que l'on pouvait utiliser un grandissement plus important. C'est ainsi qu'a partir du 27 juillet j'ai utilisé un oculaire OR 6mm. N'ayant pas pu mesurer la distance entre le capteur et l'oculaire, j'ai estimé par des comparaisons de taille, le rapport F/D à 20 avec l'oculaire de 9mm et 40 avec celui de 6mm. Ainsi, le 27 juillet, Mars avait une diamètre de 100 pixels sur le capteur de la ToUcam Pro. En suivant les conseils des uns et des autres, nous avons pu peaufiner les réglages et la méthode. Chaque image est prise avec un gain de 75 %, un temps d'exposition de l'ordre de 1/25ième de seconde et 25 images par seconde. A chaque session nous enregistrons environ 1000 images pour n'en garder que quelques centaines pour le traitement.

La turbulence à Biot O6 a tendance à s'estomper juste avant le lever du soleil et les images en visuel semblent de bonne qualité avec une bonne régularité. C'est ainsi que l'on a décidé de rester sur ce site d'observation qui est a la fois pratique (instrument à demeure) et de bonne qualité. Par exemple le 30 août, les conditions n'étaient pas idéales. Deux jours auparavant, les orages étaient les bienvenus pour éteindre les feux du Var. Le ciel jusqu'alors très brumeux et stable, est devenu très clair (bonne transparence) mais il y avait un peu de turbulence en altitude. Les résultats sur la nuit complète montre de bonnes images en début de nuit puis une dégradation vers 4h00 et enfin une amélioration juste avant le lever du soleil.

Filtre IRcut + recentrage des plans de couleurs pour l'image de 1h43. Les autres sans filtre.

Conclusion même si la méthode n'est pas "professionnelle" pas d'utilisation de filtre IRcut, pas de recentrage des plans de couleurs, pas de RVB ou de LRGB, avec peu de moyen et peu d'efforts les résultats rivalisent avec ceux des gros diamètres. Ainsi l'utilisation des webcams en astronomie permet à l'astronome amateur peu fortuné de produire des images de qualité autrefois réservé aux professionnels et entraîne une révolution dans l'imagerie planétaire amateur.

Les images

DateImagesSimulation Mars previewer II

24 Août 2003

Ø:25" mag:-2,9 w=335° à 27°

Les premières images brutes de la soirée semblent très bonnes... Le contraste de la région de Syrtis Major et Sinus Sebaeus y est pour beaucoup. Malgrè des images brutes décevantes, la série de 2h30 est celle qui offre le plus de détails surtout de la région de Mare Erythraeum. Pour comparer avec l'image de Hubble (image de Acidalia Planitia) il faut voir que le champ est inversé (le sud est ici présenté en haut). Remarquez le luxe de détail dans Oxia Palus qui se trouve au centre du champ de l'image Hubble et la simple tache floue visible sur nos images!!. Sinon pour donner une idée de la puissance de la méthode de prise de vue et du traitement voici une image brute plutôt de bonne qualité de la série de 2000 images faite aux alentour de 02h30 Heure Locale:

16 Août 2003

cliquer pour l'animation (44ko)

Ø:24,5" mag:-2,7 w=91° à 121°

Ca y est la phase de tests est terminé et je pense que je tire presque le meilleur de cet instrument. Je n'ai pas retouché a la mise au point et au dispositif optique, ce qui me permet de réaliser un petit film (cliquer sur l'image) sans avoir à "tricher" sous photoshop par la suite...La région de Solis Lacus est bien visible en haut à gauche, ce qui permet de comparer avec l'image du 15 juillet. Les images sont de meilleure qualité car le diamètre et la magnitude de Mars ont augmentés. Alors si on veut comparer... voici un petit jeux, il faut retrouver les différentes régions présentes sur ces images a partir des fabuleuses images du télescope spatial Hubble.

10 Août 2003

Ø:23,8" mag:-2,6 w=144° à 172°

Cette fois j'ai utilisé les grands moyens 2000 images traitées à chaque fois avec mon vieux PII 266MHz.... il a fallut 24 heures pour tout traiter! vivement que je change d'ordinateur...Pour avoir les images en grandeur réelle (1 pixel sur l'écran = 1 pixel du capteur) cliquer sur les images. A 3h40 on assiste au coucher des "chromosomes" et il est 4h50 lorsque disparaît le mont Olympe (il doit être tout près de la tache blanche en bas à gauche)...

3 Août 2003

cliquer pour l'animation (88 ko)

Ø:22,7" mag:-2,4 w=188° à 251°

27 juillet 2003

15 juillet 2003

29 juin 2003

21 juin 2003

15 juin 2003

Le matériel


Le télescope 130/720 sur monture Super Polaris et la ToUcam Pro.


Le montage optique, réalisé a partir d'une boite de pellicule photo.


Laurent et Yves en pleine observation

Quelques liens

La page personnelle de Laurent qui est le moteur de ma motivation


Une page écrite par Frédéric FERA sur l'utilisation des webcams avec un petit instrument (un célestron 5)


Une page à surveiller écrite par Christophe Pellier sur les observations planétaires, des images de mars à tomber avec un 180mm de diamètre...


Page sur l'observation des satellites de mars

Page sur l'observation, la photographie et l'imagerie numérique de mars par le club ASCT

Une page très instructive sur les différentes oppositions de mars sur le site PGJ

Le simulateur de la NASA, pour avoir des vues de toutes les planètes...

Le site de LABROT, tout tout, vous saurez tout sur la .... planète Mars.


Date de création : 12/05/2005 @ 23:34
Dernière modification : 24/12/2006 @ 11:51
Catégorie : 2003
Page lue 4360 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



^ Haut ^